Groove Lélé
Documentation

Dans le cadre des dix ans de la disparition du patriarche, une biographie, sous le titre de « Granmoun Lélé, la voix des ancêtres » vient de paraître aux Éditions Orphie.

Cette biographie retrace le parcours extraordinaire d’un artiste qui a marqué la culture réunionnaise.

4ème de couverture :
Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! » avait pour devise Granmoun Lélé qui a connu le succès assez tardivement. Pourtant, le musicien, dont le destin avait été prédit extraordinaire par l’ombiasy de la famille lorsqu’il était petit, est devenu célèbre à l’âge de vingt et un ans en chantant dans les sèrvis kabarés, ces cérémonies en hommage aux ancêtres. Bercé au son du maloya depuis sa plus tendre enfance, Julien Philéas a composé son premier maloya à quatorze ans, et plus de deux cents au cours de sa vie. L’artiste a apporté à cette musique un souffle nouveau nourri par des influences indiennes et africaines, dans le respect du langaz, vestiges de la langue de ses ancêtres engagés. Au détour de ses nombreuses tournées à travers le monde, cette biographie revient sur le parcours hors du commun de cet artiste qui nous a laissé, outre son indicible désir de transmettre aux générations futures, un héritage inestimable.

photo8bis

 

Toujours en hommage à l’artiste, un album d’anthologie composé en partie de titres inédits de Granmoun Lélé vient de paraître sous le titre « Sapik Maloya ! ». La jaquette de ce CD reprend la pochette du premier disque de Granmoun Lélé « L’autonomie » enregistré en 1972 et sorti en 1977.

La version originale de Willy Philéas alors âgé de 9 ans y figure.

photo9 (3)

 

Photos de l’enregistrement du Cd « Sapik Maloya ! »

photo8(ter)

Fred Barbe et Judicaël Vitry